Histoire de mots

Gilles Legardinier – Quelqu’un pour qui trembler

Salut les loulous !

Nouvelle lecture aujourd’hui, j’avoue qu’en ce moment j’aime bien me déconnecter de ce monde de dingue pour lire un peu ! Ma super copine Laet’ m’a prêté ce livre, tout à fait notre genre de lecture à toutes les deux !

30070322_10215896536586702_1940921393_o

Voici le résumé du site de l’auteur:

Pour soigner ceux que l’on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu’il apprend que la femme qu’il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent, et il rentre.

Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n’importe quel inconnu. Est-il possible d’être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l’aide de ceux que le destin placera sur sa route.

Voici la réjouissante histoire de ce que nous sommes capables de réussir ou de rater au nom de la seule chose qui compte dans nos vies.

Vous l’avez lu ?

S’asseoir ou se prélasser sur son canapé, un bon livre à la main, pour moi c’est le bonheur. On rentre dans ce livre très facilement, on le quitte si besoin assez facilement aussi, les chapitres étant très courts. L’écriture est très agréable, un  peu piquante quand il le faut, fluide. Les personnages peut-être un peu excessif cependant, dans leur « trop » de gentillesse ou leur côté un peu fou ! L’histoire reste, je pense, un peu improbable à cause de son cadre, à l’heure où un établissement tel qu’il l’est dans le livre (je ne vais pas trop en dire pour ne pas trop dévoiler) ne resterait sans doute pas ouvert dans la vie réelle. J’ai adoré Thomas, le personnage principal, adorable et comme sorti de nulle part suite à la découverte de sa fille Emma, puisque quitter l’humanitaire et son pays d’adoption pour son pays d’origine fait un peu de lui un hurlu berlu au milieu des autres personnes.

Vous pouvez vous faire plaisir et vous détendre avec ce livre sans hésitation, craquez ! 

Publicités
Histoire de mots

Un sentiment plus fort que la peur

Dans mon défi (déjà râté haha) de ne plus acheté de livres avant d’avoir tout lu, je suis tombée sur la suite du dernier livre que j’ai lu (Si c’était à refaire): Un sentiment plus fort que la peur, de Marc Lévy. Dédicacé par Tatie et Tonton d’un « Joyeux Noël 2013 », le pauvre ouvrage a vraiment été oublié, entre déménagements et turbulences amoureuses. Maintenant que le bonheur est revenu dans ma vie depuis bientôt deux ans, je me prends enfin le temps pour moi, le temps de m’évader dans un peu de lecture.

Voici le résumé au dos du livre:

Dans l’épave d’un avion emprisonné sous les glaces du Mont Blanc, Suzie Baker retrouve le document qui pourrait rendre justice à sa famille accusée de haute trahison. Mais cette découverte compromettante réveille les réseaux parallèles des services secrets américains. 

Entraîné par l’énigmatique et fascinante Suzie Baker, Andrew Stilman, grand reporter au New York Times, mène une enquête devenue indispensable à la survie de la jeune femme.

Traqués, manipulés, Suzie et Andrew devront déjouer pièges et illusions jusqu’à toucher du doigt l’un des secrets les mieux gardés de notre temps.

28944654_10215663954852304_885503515_o.jpg

J’avais très envie de lire la suite de Si c’était à refaire, voilà qui est fait ! Il n’y a que quelques personnages et quelques anecdotes qui nous rappellent le premier ouvrage, mais l’histoire m’a tout de même beaucoup plue. Pourtant ce n’était pas gagné, car en soi le titre ne me plaît pas du tout.

La conclusion de ce livre serait pour moi que « tout secret n’est pas bon à dire ». Il y a des rebondissements tout le long, des voyages, des retournements de vestes, de la drague, aucune kitcherie (comme dirait monsieur 🙂 ), des faits réels, de l’enquête. Lecture tout à fait positive donc ! Je reste cependant sur ma fin, j’aurais aimé que le dénouement soit un peu plus poussé et que l’ouvrage termine peut être un peu sur une note un peu « kitch » ou amoureuse. Les recherches sont présentes pendant tout le livre, avec pleins de rebondissements, et d’un coup… pouf c’est terminé !

Et vous, vous l’avez lu ?

Histoire de mots

Si c’était à refaire – Marc Levy

Salut les blogonautes!

J’avais depuis plusieurs années plusieurs livres dans ma bibliothèque, auxquels je n’ai pas touchés, faute de temps, faute de prendre soin de moi, faute de beaucoup d’autres choses.

J’appréciais beaucoup Marc Levy, j’ai lu tous ses premiers romans dans en râter un seul. Puis arrivé à certains que j’ai un peu moins aimés, j’ai lâché un peu l’auteur. Et là, le titre m’a donné envie.

Voici le résumé à l’arrière du livre:

Andrew Stilman, grand reporter au New York Times, vient de se marier.
Le 9 juillet 2012 au matin, il court le long de l’Hudson River quand il est soudainement agressé. 

Andrew Stilman, grand reporter au New York Times, vient de se marier.

Le 9 juillet 2012 au matin, il court le long de l’Hudson River quand il est soudainement agressé. Une douleur fulgurante lui transperce le dos, il s’effondre dans une mare de sang.

Andrew reprend connaissance le 7 mai 2012… Deux mois plus tôt, deux mois avant son mariage.

À compter de cette minute, il a soixante jours pour découvrir son assassin, soixante jours pour déjouer le destin.

De New York à Buenos Aires, il est précipité dans un engrenage vertigineux. Une course contre la montre, entre suspense et passion, jusqu’au dénouement… à couper le souffle.

22550927_10215250450794961_1845015525_o.jpg

Tous les soirs je lisais un, deux ou plusieurs chapitres, car j’ai été prise dans l’histoire dès le début. Suivre Andrew Stilman dans ses aventures n’a pas été ennuyeux à un seul instant car l’histoire est faite d’un suspense permanent. Le « dénouement » ne se fait vraiment que dans les dernières pages, ce qui nous donne envie de lire encore et encore!

J’aime l’enchaînement des actions, les pointes d’humour, les parties de l’histoire improbables. Mais aussi et surtout le fait que Marc Levy nous partage des données précises et recherchées au sujet des enfants volés pendant la dictature en Argentine. Sujet que je ne connaissais pas du tout.

J’avoue être un tout petit peu déçue par la fin du livre, qui m’a laissée sur ma fin justement ! et là je me suis dit « zut on dirait qu’il manque la suite », ce qui tombe bien car le prochain livre que je viens de commencer est Un sentiment plus fort que la peur de Marc Levy également ! Il est joliment écrit qu’il s’agit de la suite de Si c’était à refaire.

Et vous, vous l’avez lu ?

Ecologie·Histoire de mots

Famille (presque) ZERO DECHET de Jérémie Pichon et Bénédicte Moret

Salut les internautes !

Voici encore un livre sur une meilleure consommation: il s’agit du livre de la Famille (presque) ZERO DECHET!

18596535_10213049579014542_1685990384_o

Vous devez vous dire que je deviens relou avec mes trucs écolos ! Et bien peut-être pour certains en effet mais je vous présente là le livre que je préfère parmi ceux que j’ai sur le sujet !

Déjà la base, le truc qui peut bien aider à vendre et à attirer l’oeil : le design du livre ! Il est illustré par Bénédicte Moret elle-même et j’adore son style ! Des petits dessins sympas, bien faits, humoristiques, dynamiques & le tout est bien coloré !

Il peut concerner tant des débutants en réduction des déchets que des personnées plus avancées dans cette démarche !! Il n’y a rien de moralisateur mais plutôt des pistes pour poursuivre sur cette voie, ce que je trouve top ! On parle beaucoup de la pollution générée par les déchets, ce qui me paraît plutôt logique compte tenu du titre du livre lui-même! Le vocabulaire est simple, les idées claires, concises et ludiques!

Le livre est divisé en plusieurs parties: les courses, la cuisine, l’hygiène, les cosmétiques, les enfants, les fêtes et la maison. Elles sont chacune divisées en différentes actions à mener, des recettes à réaliser, des comparatifs de consommations, etc.

Il est accessible à tout le monde, et également aux plus jeunes (je trouve). Cependant , pour les plus petits, vous pourrez trouver les zenfants (presque) ZERO DECHET juste ici !

On dit souvent « L’essayer, c’est l’adopter », et bien là c’est presque tout comme !

Bonne lecture !!

 

 

Histoire de mots

Central Park – Guillaume Musso

Salut les internautes !

Petit partage aujourd’hui d’un livre que j’ai adoré ! De base, j’adore les livres de Guillaume Musso, mais voilà que je l’avais déjà acheté depuis plusieurs mois sans avoir pris le temps de le lire !

8h de route entre le nord et le sud du pays pour avoir dévoré quasiment d’une traite cet ouvrage, ceci a été bien pratique pour ne pas voir défiler le temps !

18452643_10212974311052890_1684784384_o

Voici le texte du site officiel de Guillaume Musso:, sur lequel vous pourrez également acheter le livre (version papier et version numérique)

« Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière…
… pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier.

New York, huit heures du matin.
Alice, jeune flic parisienne, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park. Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre.
La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin.

Impossible ? Et pourtant…

Les questions succèdent à la stupéfaction. Comment se sont-ils retrouvés dans une situation aussi périlleuse ? D’où provient le sang qui tache le chemisier d’Alice ? Pourquoi manque-t-il une balle dans son arme ?
Pour comprendre ce qui leur arrive et renouer les fils de leurs vies, Alice et Gabriel n’ont pas d’autre choix que de faire équipe. La vérité qu’ils vont découvrir va bouleverser leur existence…

Un suspense magistral qui vous happe dès les premières pages pour ne plus vous lâcher.
Deux personnages inoubliables, emportés de surprise en surprise.  
Une lecture intense, additive, irrésistible.« 

Je n’ai pas vraiment de point négatif à ce livre, j’aime le style de l’auteur, l’intrigue commence dès le début de l’ouvrage et ne se révèle qu’à la fin ! Le lecteur est tenu en haleine tout au long de l’histoire avec de fausses pistes sur lesquelles se projette Alice, un des personnages principaux !

Ceux-ci sont attachants et finissent sur une petite note un chouilla prévisible mais qui n’ôte rien à l’histoire. Arrivé à la fin, le lecteur peut trouver les révélations un peu tirées par les cheveux, mais ceci n’est pas pour autant dérangeant !

Ce livre est idéal à lire pour un bon moment de détente, car d’une grande fluidité et  parfait à débuter au coin du feu en hiver ou sur une terrasse en été !

Bonne lecture !!

 

Histoire de mots

Zéro déchet

18043015_10212754109107979_1514814437_o

Salut les internautes!

Comment allez-vous?

Je voulais partager avec vous aujourd’hui la lecture d’un livre dans l’air du temps : Zéro Déchet de Béa Johnson. Un livre très prometteur qui, personnellement, me vend du rêve. Béa Johnson est un exemple pour tous, si chacun avait les mêmes habitudes que cette femme, le monde s’en porterait vraiment mieux, et surtout la nature !

Bon concrètement , c’est un livre que j’ai beaucoup apprécié ! Béa y partage sa façon de vivre, sachant qu’elle-même a été un jour une grande consommatrice ! Il est vrai que dans la société de consommation actuelle, le but est de vendre toujours plus ! Là, non !! Vous aurez pleins d’astuces pour consommer de façon responsable, et limiter ainsi votre production de déchet !! Car comme j’ai déjà lu plusieurs fois « le meilleur déchet est celui qui n’existe pas« ! Béa y donne également des recettes de produits maison pour entretenir votre chez-vous, …

Pour ma part, deux petits points faibles: déjà trop de texte en bloc, le manque de ludisme, car je n’avais pas pour intention de lire un roman en ouvrant ce livre. Et ensuite le fait que Béa soit quand même dans l’extrême : pas de panique, je m’explique: impossible pour moi de ne pas prendre un peu peur quant au chemin à parcourir, je n’ai pas pour but de me débarrasser de tant de choses chez moi… c’est peut être un peu frustrant à lire pour certains !

Et vous, vous avez aimé ?